Amiante environnemental

Dans le cadre de la mise en place des Plans Nationaux Santé Environnement (PNSE) et à la demande de la Direction Générale de la Prévention des Risques (DGPR), le BRGM a conduit plusieurs études relatives à la caractérisation du potentiel amiantifère des terrains naturels.

Mis en ligne le 18 novembre 2020

Ces études, encore en cours, concernent des zones étendues du territoire métropolitain et correspondant aux massifs montagneux : Alpes, Corse, Pyrénées, Massif central, Massif armoricain, Vosges, Maures-Tanneron.
Ces études ont permis d’acquérir un socle très important de données, tant sur le terrain (localisation et description des occurrences amiantifères) qu’en laboratoire (identification minéralogique et caractérisation morphologique des occurrences) (Figures 1 & 2).

Figure 1 : Veine à actinolite-amiante recoupant un métabasalte ophiolitique de Haute-Corse

Figure 2 : Faisceaux torsadés de trémolite-amiante observé dans des serpentinites mylonitiques (Haute-Corse)

 

Ces travaux ont notamment abouti à la réalisation, sur la base des cartes géologiques à 1/50 000 préalablement éditées par le BRGM, de cartes de la susceptibilité de présence d’amiante dans l’environnement naturel à l’échelle 1/50 000 intéressant plusieurs départements et zones géographiques du territoire métropolitain (Figure 3). Quatre classes ont été prises en considération pour définir le niveau de susceptibilité de présence d’amiante dans les terrains naturels (Nulle à très faible, Faible, Moyenne, Forte à très forte).

 

Accès aux cartes

Sous InfoTerre, les cartes de susceptibilité de présence d’amiante d’ores et déjà réalisées sont visualisables très simplement en sélectionnant, à partir du bouton « Choix des couches », la couche correspondant à l’amiante environnemental (Figure 4) puis d’effectuer un zoom avant sur la zone d’intérêt.

  Voir la carte

 

Figure 3 : Zones étudiées par le BRGM dans le cadre de l’établissement des cartes des niveaux de susceptibilité de présence d’amiante dans les terrains naturels

Utilisation des cartes

Le BRGM attire l’attention sur l’utilisation qui pourrait être faite d’extraits agrandis des cartes produites à partir des cartes géologiques à 1/50 000. Par sa nature même, toute carte géologique impose une démarche réductrice et donc sélective. En effet, il est impossible de représenter, sur la surface d’une feuille de papier ou d’un écran, ce que contient un terrain de dimension 50 000 fois supérieure (cas de la carte régulière de la France à 1/50 000). La conception même de la carte impose donc un processus mental « d'élagage » et de regroupement synthétique des données dans lequel intervient nécessairement un concept organisateur dominant. La carte géologique, instrument indispensable à toute approche du terrain, constitue donc une synthèse cohérente de toutes les observations et mesures faites par les géologues mais reste un document interprétatif.

Figure 4 : Écran d’accueil d’InfoTerre permettant la visualisation des cartes des niveaux de susceptibilité de présence d’amiante à partir (sélectionner la couche « amiante environnemental » et utiliser le bouton  « Zoom + » pour visualiser la donnée)

Aide

Comment confectionner sa carte en superposant des couches d'informations thématiques ? (via le site assistance.brgm.fr)

Plus d'aide au sujet d'InfoTerre ? (via le site assistance.brgm.fr)

Dernière mise à jour le 18.11.2020