Coupe Géologique BRGM

Rechercher :

Lithologie

URI : https://data.geoscience.fr/ncl/litho

Description

Ce registre contient la classification lithologique du BRGM. Elle définit l'ensemble des matériaux naturels résultant de la combinaison de minéraux, de particules ou d'éléments biogéniques.

Liste des termes

Nom Mnémonique Description URI
Achondrite astéroïdaleACHAachondrite provenant d'un astéroïdehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/585
Achondrite primitiveACHPAchondrite de composition globale chondritique mais sans chondres, qui représenteraient un groupe intermédiaire entre les chondrites er les achondrites évoluéeshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/579
AgglomératAGGLRoche pyroclastique dans laquelle plus de 75% des éléments sont >64mm et >50% sont arrondishttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/704
AlbititeALBIRoche métasomatique de moyenne à haute température constituée pratiquement entièrement d'albite, formée par altération sodique intense de roches variées.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/964
AlbitophyreALBPTerme obsolète qui désigne une roche contenant des phénocristaux d’albite dans une matrice feldspatique. Une variété de kératophyre.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/541
AliosALIOhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/663
AmpéliteAMPETerme obsolète désignant un une roche noire carbonate ou bitumineuse à grains très fins (argilite ou marne)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/407
AmphiboliteAMPHRoche métamorphique gneissique ou granofelsique qui consiste principalement d’amphiboles vertes, brune ou noire et de plagioclase (dont l’albite), qui combinés forment plus de 75% de la roche, et qui sont tous les deux présents comme des composant majeurs. L’amphibole constitues plus de 50% des constituants mafiques et est supérieure à 30% en volume. Les minéraux communs sont le quartz, le clinopyroxène, le grenat, les minéraux de la famille des épidotes, la biotite, le sphène et la scapolite.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/483
AmphibololiteAMPBRoche ignée ultramafique constituée à plus de 50% d'amphibole, avec de l'olivine et/ou des pyroxènes.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/180
AnatexiteANATRoche magmatique née de la fusion partielle de matériel ctustal pré-existant, la plupart du temps métamorphique, plus rarement igné, sous l'effet d'une élévation de la température.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/92
AndésiteANDERoche volcanique grise assez courante, sur-saturée en silice, composée de 0 à 20 % de quartz et dans laquelle >65 % des feldspaths sont des plagioclases. Les minéraux mafiques peuvent être des biotites, hornblendes ou pyroxènes. D'un point de vue chimique, la roche est composée de 57% < SiO2 < 63% et < 7% Na2O+K2O. Occupe le champ 11 du diagramme QAPF et O2 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/226
Andésite basaltiqueANDBRoche volcanique sur-saturée en silice, située entre le basalte et l'andésite, et principalement définie sur la base de sa composition chimique : 52% < SiO2 < 57% et (Na2O+K2O) < 5,9%. Occupe les champs 9 et 10 du diagramme QAPF et O1 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/240
AnhydriteANHYhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/872
AnorthositeANORRoche igneous cristalline phanéritique leucocrate composée essentiellement de plagioclase calcique (plus 90% de l'ensemble des feldspaths), avec une faible proportion de pyroxène. Occupe le champ 10 dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/128
AnorthositoïdeANOIRoche igneous cristalline phanéritique leucocrate composée essentiellement de plagioclase calcique avec une faible proportion de pyroxène. Les plagioclases représentent plus de 90% de l'ensemble des feldspaths. Le quartz représente moins de 20% des minéraux felsiques, et les feldspathoïdes moins de 10%. Occupe les champs 10, 10* et 10' dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/957
AnthraciteANTChttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/847
ArdoiseARDORoche à granulométrie fine ou ultra fine, dans laquelle est exprimée une schistosité continue dans laquelle les grains sont trop petits pour être vus à l’œil nu. Les ardoise sont généralement formées dans des conditions de très faible métamorphisme ; c’est l’équivalent métamorphique d’une marne ou d’une argilite.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/406
ArgileARGIDépôt détritique meuble dont les grains sont <4 µmhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/724
ArgiliteARGThttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/752
ArkoseARKOhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/741
AsphalteASPHhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/859
BasalteBASARoche volcanique sombre courante dans laquelle les minéraux visibles sont principalement des plagioclases, des clinopyroxènes, de l'olivine, des feldspathoïdes ou des oxydes. D'un point de vue chimique, la roche est composée de 45% < SiO2 < 52% et < 5% (Na2O+K2O). Occupe le champ 10 du diagramme QAPF et B du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/241
BasaniteBASNRoche volcanique sous-saturée en silice présentant un cortège minéralogique constitué de 10% à 60% de feldspathoïdes, dont >90% des feldspaths sont des plagioclases, et contenant > 10 % d'olivine normative. Occupe le champ 14 du diagramme QAPF et U1 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/257
BauxiteBAUXRoche résiduelle qui est un minerai d'aluminium (40% au moins de Al20 3 ), car riche en hydrates d' alumine AIO(OH) : boehmite ou diaspore ; AI(OH) 3 gibbsite). Il s'y ajoute des oxydes de fer, des minéraux argileux (p. ex. kaolinite), des minéraux titanés (rutile, anatase). La roche est assez tendre, blanchâtre (sans Fe ), jaunâtre (à goethite), rosée ou rouge (à hématite)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/677
BenmoréiteBENMTrachyandésite sodique pour laquelle l'analyse chimique montre que Na2O-2?K2O. Occupe le champ S3 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/230
BentoniteBENTRoche argileuse majoritairement montmorillonitique, issue de l'altération de cendres volcaniqueshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/305
BérésiteBERERoche métasomatique de basse température caractérisée par du quartz, de la séricite, du carbonate (ankérite), de la pyrite et résultant du remplacement à la fois d’une roche ignée et d’une roche sédimentaire. Elle peut être associée à des minéralisations d’Au, Au-Ag, Ag-Pb ou U.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/534
BioconstructionBIOChttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/812
BitumeBITUhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/858
BlastomyloniteBMYLRoche hautement foliée à grain fins (0,032-0,25 mm) dans laquelle on observe de la recristallisation et le la cristallisation de nouveau minéraux accompagnant ou post-datant la déformation ductile (c’est une variante de la mylonite)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/509
BogheadBOGHhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/849
BoniniteBONIAndésite riche en magnésium, de composition chimique SiO2 > 52%, MgO > 18%,TiO2 <0.5%. Comprend certaines roches des champs O1, O2 et O3 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/227
BoueBOUESédiment fin (silto-argileux) gorgé d'eau, composé d'une fraction silicoclastique et parfois biogéniquehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/723
BrècheBRECroche composée majoritairement d'éléments arrondis supérieurs à 2 mm, liés entre eux par une matrice plus fine ou un cimenthttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/730
Brèche de failleBRTCBrèche (conglomérat à éléments anguleux) dont la génèse est liée à une faille ou un système de failleshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/497
CalcaireCALChttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/786
CalciocarbonatiteCRBCCarbonatite où le principal carbonate constituant la roche est la calcite (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/388
CalcrèteCCRTroche carbonatée issue de la précipitation pédogénétique (calcrète pédogénétique) ou en surface (caliche) de calcite au sein du sol ou des formations superficielleshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/681
CalcschisteCSCHCalcaire argileux métamorphique contenant de la calcite comme composant principal, et avec une structure schisteuse due à l’alignement de de minéraux lamellaireshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/427
Cannel-coalCCOAhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/848
CarbonatiteCRBTRoche ignée aphanitique à cristalline ayant cristallisée à partir d'un magma contenant au moins 50% (mode) de carbonates (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/387
CargneuleCRGNRoche d'origine sédimentaire, carbonatée et d’aspect carié et vacuolaire, souvent bréchique, de couleur jaunâtre, brunâtre ou rouille. Elles sont surtout calcaires, (70%) et peu dolomitiques (20%), parfois légèrement gypseuses. Elles sont due à la transformation (dissolution) de la dolomites par des eaux chargées en sulfates au niveau des contacts tectoniques.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/501
CarnalliteCARNhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/866
CataclasiteCATARoche de faille cohésive avec une schistosité faiblement développée ou absente, ou non-cohésive, caractérisée généralement par de porphyroclastes et des fragments de roches angulaires dans une matrice fine de composition similaire. Les mécanismes de déformation sont prédominamment cassant mais la plasticité peut également jouer un rôle.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/502
CharbonCOALhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/845
CharnockiteCHNOGranite à orthopyroxènehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/105
ChondriteCHONAppellation générique de la plupart des météorites pierreuses (aérolites). Les chondrites, qui représentent environ 85 à 90% des météorites tombées sur Terre, sont constituées à plus de 80% de Si + Mg + Fe. Leur nom provient de la présence de sphérules silicatées (px + al) de taille micrométrique à millimétrique ('chondres' ou 'chondrules'), enchâssés dans une matrice finement grenue, de composition silicatée similaire ou renfermant des alliages métalliqueshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/559
CipolinCIPOTerme obsolète qui désigne un métacarbonate à structure saccaroïde, riche en chlorite et autres phylisilicateshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/417
ClinopyroxénoliteCPYRPyroxénite constituée à plus de 90% de clinoyroxène.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/189
ConcrétionCONChttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/874
ConglomératCGLOroche composée majoritairement d'éléments supérieurs à 2 mm, liés entre eux par une matrice plus fine ou un cimenthttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/728
CornéenneCORNRoche métamorphique dure, compacte, quel que soit la taille de grain, majoritairement composée de silicates et de minéraux opaques en proportions variables. La patine et la cassure sont cornées. Une cornéenne peut garder certaines structures de son protolithe, comme le litage, des laminations sédimentaires, ou un litage métamorphique. Les cornéennes se retrouvent généralement, mais pas exclusivement, dans la partie internes des auréoles métamorphiques.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/490
CraieCRAIhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/807
CuirasseCUIRCroûte superficielle épaisse jusqu'à plusieurs mètres) fortement durcie par des précipitations d'hydroxydes de Fe et Al, se formant surtout en climat intertropical à saisons sèches bien marquéeshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/676
DaciteDACIRoche volcanique acide, sur-saturée en silice, contenant >20% de quartz, et dont >65% des feldspaths sont des plagioclases (composition chimique Na2O+K2O<8%, SiO2 > 63%). Comprend les roches des champs 4 et 5 du diagramme QAPF et du champ O3 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/220
DendroliteDENDhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/824
DiamictiteDIAIRoche silicoclastique dont les éléments sont très hétérométriques et mal classéshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/734
DiamictonDIAODépôt terrigène meuble dont les éléments sont très hétérométriques et mal classéshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/711
DiatexiteDIAXVariété de migmatite ou les parties claires et sombre formes des structures nébuleuses et discontinues qui se mélangent les unes aux autres.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/477
DiatomiteDIAThttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/826
DioriteDIORRoche ignée cristalline phanéritique constituée de plagioclase intermédiaire, avec couramment de la hornblende et souvent de la biotite ou de l'augite. Le plagioclase représente plus de 90% de l'ensemble des feldspaths. Cette roche présente moins de 5% de quartz et pas de feldspathoïde pour l'ensemble des minéraux felsiques. Occupe le champ 10 dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/112
Diorite foïdiqueDIFORoche ignée cristalline phanéritique constituée de feldspathoïdes (entre 10 et 60% des minéraux felsiques), de plagioclase (entre 90 et 100% des feldspaths), et de feldspath alcalin (entre 0 et 10% des feldspaths). Comprend les roches correspondant au champ 14 du diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/962
Diorite quartzifèreDIOQRoche dioritique qui contient entre 5 et 20% de quartz pour l'ensemble des minéraux felsiques. Occupe le champ 10* dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/113
DioritoïdeDIOIRoche ignée cristalline phanéritique, constituée de plagioclase intermédiaire associé couramment avec de la hornblende et souvent de la biotite ou de l'augite. Le plagioclase représente plus de 65% de l'ensemble des feldspaths. Cette roche présente moins de 10% de feldspathoïdes, et moins de 20% de quartz pour l'ensemble des minéraux felsiques. Occupe les champs 9, 9*, 9', 10, 10* et 10' dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/955
Dioritoïde foïdiqueDIIFRoche ignée cristalline phanéritique constituée de feldspathoïdes (entre 10 et 60% des minéraux felsiques), de plagioclase (entre 65 et 100% des feldspaths), de feldspath alcalin (entre 0 et 35% des feldspaths). La proportion d'anorthite dans les plagioclases est inférieure à 50%. Cette roche présente une large proportion de minéraux sombres. Comprend les roches correspondant aux champs 13 et 14 du diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/959
DolocrèteDCRTroche magnésio-carbonatée issue de la précipitation de dolomie au sein du sol ou des formations superficielleshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/683
DolomieDOLOhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/809
DuniteDUNIRoche ultramafique constituée à plus de 90% d'olivine (Ol>90; Cpx+Opx<10; Streckeisen, 1973).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/193
ÉclogiteECLORoche métamorphique dépourvue de plagioclase et composée de plus de 75% de grenat et d’omphacite tous les deux constituant majoritaire, mais ne formant pas plus de 75% individuellement.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/466
Encroûtement algaireALGAhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/819
EnderbiteENDETonalite à orthopyroxènehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/107
EndogreisenENGRGreisen qui a remplacé le granite.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/528
EndoskarnENSKType de skarn formé dans un massif igné. Il est généralement tardif et se trouve sous forme de stockworks, de joints de refroidissements et sur les pourtours et dans les sections les plus hautes de l’intrusion elle-mêmehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/521
ÉpiclastiteECLAhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/749
ÉpidotiteEPIDRoche métasomatique de composition dominée par l'épidote.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/966
EssexiteESSXMonzodiorite à néphéline ou monzogabbro à néphélinehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/162
ÉvaporiteEVAPhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/864
ExhaliteEXHLhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/886
ExogreisenEXGRGreisen qui a remplacéla roche hôtehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/529
ExoskarnEXSKType de skarn formé dans et hors de l’intrusion qui l’a produite, et qui correspond à l’alteration de la roche encaissante.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/522
FéniteFENIRoche métasomatique présentant une forte altération minéralogique/chimique. Elle montre un lessivage de la silice en réponse à des fluides alcalins (K, Na) dérivés de carbonatites ou de magma alcalins sous saturés.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/518
FerricrèteLATEDépôt le plus souvent colluvial ou alluvial, cimenté par des oxydes de ferhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/679
FerrocarbonatiteCRBACarbonatite où le principal carbonate constituant la roche est un carbonate de fer (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/393
FoïditeFOIIRoche ignée aphanitique ayant > 60 % des minéraux visibles à l'oeil nu constitués de feldspathoïdes (composition chimique SiO2 < 52,5 %). Comprend les roches correspondant aux champs 15 (Foïdites au sens large) du diagramme QAPF et aux champs F du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/260
FoïdoliteFOIORoche ignée cristalline phanéritique constituée à plus de 60% de felpdathoides dans la fraction QAPF. Comprend les roches correspondant au champ 15 (foïdolite, F>60) dans le diagramme QAPF.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/163
GabbroGABBRoche ignée cristalline phanéritique composée essentiellement de plagioclase calcique, de pyroxene, d'oxydes de fer et parfois d'olivine. Si l'olivine est un constituant essentiel, on parlera de gabbro à olivine. Cette roche contient moins de 5% de quartz pour l'ensemble des minéraux felsiques et pas de feldspathoïdes. Occupe le champ 10 dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/129
Gabbro foïdiqueGBFORoche ignée cristalline phanéritique constituée de feldspathoïdes (entre 10 et 60% des minéraux felsiques), de plagioclase (entre 90 et 100% des feldspaths), et de feldspath alcalin (entre 0 et 10% des feldspaths). Comprend les roches correspondant au champ 14 du diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/963
Gabbro quartzifèreGABQRoche gabbroïque qui contient entre 5 et 2% de quartz pour l'ensemble des minéraux felsiques. Occupe le champ 10* dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/114
GabbroïdeGBBIRoche ignée cristalline phanéritique qui contient moins de 90% de minéraux mafiques, eu jusqu'à 20+ de quartz et jusqu'à 10% de feldspathoïdes pour l'ensemble des minéraux felsiques. La proportion de plagioclase pour l'ensemble des feldspaths est supérieure à 65%. Occupe les champs 9, 9*, 9', 10, 10* et 10' dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/899
Gabbroïde foïdiqueGBIFRoche ignée cristalline phanéritique constituée de feldspathoïdes (entre 10 et 60% des minéraux felsiques), de plagioclase (entre 65 et 100% des feldspaths), de feldspath alcalin (entre 0 et 35% des feldspaths). La proportion d'anorthite dans les plagioclases est supérieure à 50%. Cette roche présente une large proportion de minéraux sombres. Comprend les roches correspondant aux champs 13 et 14 du diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/960
GabbronoriteGABNroche gabbroïque constituée de plagioclase avec une proportion égale de clinopyroxène et d'orthopyroxènehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/132
GaizeGAIZhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/763
GeysériteGEYShttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/887
GneissGNEIRoche métamorphique avec une structure gneissique, c’est-à-dire une foliation relativement mal développée ou suffisamment espacée de manière à ce que la roche se débite à une échelle supérieure à 1 cm. Un litage d’origine lithologique et/ou minéralogique est souvent présent). Le quartz et le feldspath sont les constituants principaux avec plus de 20% de feldspaths et moins de 50% de micas, proportions marquant la frontière avec un schiste.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/473
Gouge de failleGOUGRoche non cohésive, riche en argiles, et en fragments fins à ultrafins de roches de faille. Elle peut posséder une schistosité et contenir des fragments visibles (moins de 30%). Des fragments de roches peuvent être présent.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/500
GraniteGRANRoche ignée cristalline phanéritique constituée de quartz (entre 20 et 60% des minéraux felsiques), de feldspath alcalin (entre 35 et 90% des feldspaths)et de plagioclase en teneurs variables (entre 10 et 35% des feldspaths), généralement avec de la biotite et/ou de l'amphibole. Comprend les roches correspondant au champ 3 (granite; 20https://data.geoscience.fr/ncl/litho/89
Granite alcalinGRACRoche granitique dans laquelle le plagioclase représente moins de 10% de l'ensemble des feldspaths. Occupe le champ 2 du diagramme QAPF(Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/94
GranitoïdeGROIRoche ignée cristalline phanéritique constituée de quartz (20 à 60% des minéraux felsiques), de feldspath alcalin et de plagioclase en teneurs variables, généralement avec de la biotite et/ou de l'amphibole. Comprend les roches correspondant au champ 2 (granite à feldspath alcalin), 3 (granite), 4 (granodiorite) et 5 (tonalite) du diagramme QAPF (20https://data.geoscience.fr/ncl/litho/87
Granitoïde riche en quartzGRHQRoche ignée cristalline phanéritique constituée de quartz (entre 60 et 90% des minéraux felsiques), de feldspath alcalin et de plagioclase en teneurs variables. Comprend les roches correspondant au champ 1b dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/88
GranodioriteGRDIRoche ignée cristalline phanéritique constituée essentiellement de quartz, de plagioclase sodique et en moindre proportion de feldspath alcalin, avec un peu de biotitte ou de d'amphibole. Comprend les roches correspondant au champ 4 (granodiorite; 20https://data.geoscience.fr/ncl/litho/96
GranuliteGRNLRoche de haut degré métamorphique dans laquelle les silicates ferro-magnésiens sont généralement anhydres. La présence de feldspath et l’absence de muscovite primaire est un caractère critique. La cordiérite peut également être présente. Ce terme inclus les granulites mafiques (dans lesquelles il y a plus de 30 % de minéraux mafiques, généralement le pyroxène) et les granulites felsiques (dans lesquelles il y a moins de 30% de minéraux mafiques, généralement le pyroxène).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/467
GravierGRVIDépôt terrigène meuble dont les éléments sont de la classe des rudites (>2mm)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/710
GreisenGREIRoche métasomatique de moyenne température caractérisée par la présence de quartz, de mica blancs, communément de topaze, fluorite, de tourmaline, et parfois d’amazonite, d’orthose, d’andalousite et de diaspore. Typiquement les greisens peuvent contenir des minéralisations à Be, W, Mo, Sn ou Ta. Ils sont associés à des leucogranites tardi-orogéniques superficiels, et forment des remplacements dans les corps granitiques et/ou dans les roches encaissantes. Ces corps sont parfois zonés.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/527
GrenatiteGRENRoche de haute pression/température compose de plus de 75% de grenat. Le nom d’éclogite ne peut pas s’appliquer dans ce cas.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/523
GrèsGRESRoche détritique terrigène formée très majoritairement de grains de quartz cimentés par de la silice, de la calcite, de l'oxyde de fer ou de l'argilehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/737
GypcrèteGYPCroche gypseuse issue de la précipitation de gypse au sein du sol ou des formations superficielleshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/684
GypseGYPShttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/871
HaliteHALIhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/869
HarzburgiteHARZRoche ultramafique composée d'olivine (entre 40 et 90%), d'orthopyroxène (de 5 à 60%) et de clinopyroxène (moins de 5%) (Streckeisen, 1973)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/195
HawaiiteHAWATrachybasalte sodique pour lequel l'analyse chimique montre que Na2O-2?K2O. Occupe le champ S1 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/256
HornblenditeHORNRoche ignée ultramafique constituée à plus de 50% d'hornblende, avec de l'olivine et/ou des pyroxènes.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/181
HouilleHOUIhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/846
ImpactiteIMPARoche produite par métamorphisme d’impact (métamorphisme local, incluant la fusion et la vaporisation causée par le passage d’une onde de choc due à la collision entre un corps extra planétaire avec la surface d’une planète). Les impactites incluent les roches choquées, les brèches d’impact, le verre d’impact, les tektites.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/511
ItabiriteITABRoche métamoprhique à structure laminée dérivée d’une formation riche en oxides de fer dans laquelle les niveaux originaux de jaspe et de chert ont recristallisé jusqu’à ce que les grains de quartz soient distinguables et que le fer présent à l’origine soit sous forme de fins niveaux d’hématite, de magnétite ou de martite. Le terme vient de la loccalité d’Itabira au Brésil, et s’appliquait à des roches de haut drade contenait plus de 66% de Fer associé à des roches schisteuses composées de quartz et d’hématite tabulaire. Le terme est maintenant largement utilisé en dehors du Brésil.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/430
JaspeJASPhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/828
JaspiliteJASIhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/877
KalsiliteKALSRoche ignée aphanitique contenant de la kalsilite, sans leucite ni mélilite. Occupe le champ 15c du diagramme QAPF et le champ F du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/272
KératophyreKERATerme originellement utilisé pour désigner une roche à orthose et plagioclase contenant du quartz avec une matrice. Ce terme a ensuite été utilisé pour désigner des roches extrusives felsiques albitisées constituées essentiellement d’albite avec des minéraux ferro-magnésien minoritaires, souvent altérés en chlorite. Les kératophyre potassiques sont ceux dans lequel le l’orthose est présente. Les kératophyres sont souvent associées aux spilites et et interstratifiées avec des sédiments marins.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/540
KimberliteKIMBRoche volcanique bréchique polymicte ultrabasique, généralement porphyrique et serpentinisée, qui forme souvent des diatrèmes, des filons ou des sillshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/274
KinzigiteKINZRoche métamorphique grenue de composition pélitique, du facies des granulites. Les minéraux sont pour l’essentiel le grenat et la biotite, avec des quantités variables de quartz, feldspath potassique, d’oligoclase, de muscovite, de cordiérite et de sillimanite. Le nom vient de Kinzig, dans la forêt Noire Allemande.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/468
KomatiiteKOMARoche volcanique ultrabasique riche en Mg (composition chimique : 30% < SiO2 < 52%, 18% < MgO < 32%, Na2O+K2O < 2 %, TiO2 < 1%), présentant frequemment une texture spinifex caractéristique (Kerr et Arndt, 2001). Occupe les champs F, Pc et B du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/265
LœssLOESDépôt terrigène meuble à grains fins (classe des lutites, silto-argileux), et à fraction calcareuse, d'origine éolienne en domaine périglaciaire ou désertique. Ces dépôts sont parfois nommés abusivement 'limon des plateaux'https://data.geoscience.fr/ncl/litho/720
LamproïteLMPREnsemble de roches potassiques à ultramafiques (souvent bréchiques), hypabyssale ou extrusive, volcaniques à pyroclastiques, formant en général des filons ou des diatrèmes.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/276
LamprophyreLMPHRoche magmatique prophyrique à phénocristaux mafiques (biotite, amphibole, pyroxène), à gangue feldspathique, le plus souvent sous forme de filons ou petites intrusions (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/373
LatiteLATITrachyandésite potassique pour laquelle l'analyse chimique montre que Na2O-2?K2O. Occupe le champ S3 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/234
LéioliteLEIOhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/823
LeucititeLEUCRoche volcanique dont 60 à 90% des minéraux leucocrates sont des leucites. Occupe le champ 15c du diagramme QAPF et F du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/262
LeucograniteLGRAGranite leucocrate contenant moins de 5% de minéraux sombreshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/90
LherzoliteLHERRoche ultramafique composée d'olivine (entre 40 et 90%), associée avec de l'orthopyroxèneet du clinopyroxène en proportion variable (Streckeisen, 1973)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/196
LigniteLIGNhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/844
LimonLIMODépôt terrigène meuble à grain très fin (classe des lutites, argilo-silteux), associé à une origine fluviatilehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/721
ListvéniteLISTRoche métasomatique similaire à la bérésite, mais formé par la transformation de roches ultra-basiqueshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/535
LumachelleLUMAhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/760
LydienneLYDIhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/829
MagnésiocarbonatiteCRBDCarbonatite où le principal carbonate constituant la roche est la dolomite (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/391
MangériteMANGMonzonite à orthopyroxènehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/108
MarbreMARBRoche métamorphique contenant plus de 50% de minéraux carbonatés (calcite et/ou aragonite et/ou dolomite)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/418
MarneMARNhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/785
MégabrècheMEGBbrèche à élément de taille significativement grande (supérieure à 1 m)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/731
MeimechiteMEIMRoche volcanique ultrabasique riche en Mg (composition chimique : 30% < SiO2 < 52%, 18% < MgO < 32%, Na2O+K2O < 2 %, TiO2 > 1%). Occupe les champs F, Pc et B du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/266
MélilititeMELIRoche ignée aphanitique contenant >10 % (mode) de mélilite, et une quantité de mélilites > felspathoïdes si ces derniers sont présents. Tombe dans le champ 15c du diagramme QAPF et dans le champ F du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/271
MétatexiteMTEXUne variété de migmatite avec dans laquelle les différents constituants (leucosomes, mésosomes et mélanosomes) sont encore peu visibles. Cette roche se forme au début de la phase d’anatexie.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/476
Météorite (achondrite)  lunaireLUNRachondrite provenant de la Lunehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/599
Météorite (achondrite)  martienneMARTachondrite provenant de Marshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/593
Météorite de ferSIDETerme générique utilisé pour désigner un ensemble très varié de météorites de forte densité, constituées pour l'essentiel d'alliages métalliques (en général de 90 à 99,5%), avec de petites quantités d'autres minéraux, principalement des sulfures et des silicateshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/600
Météorite différenciéeMTDIMétéorites issues de corps planétaires ayant une masse importante. Lors de leur passage à l'état de matériau en fusion, ces proto-planétoïdes se sont progressivement dissociés en plusieurs phases de composition chimique différente, la gravitation jouant alors un rôle déterminant dans la séparation des phases. Dépourvues d'éléments volatils, les météorites différenciées renferment des minéraux HT, des ségrégations d'éléments lourds, et présentent souvent des traces de fusion et de recristallisation tardives.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/584
Météorite non-différenciée  (primitive)MTPRMétéorite n'ayant pas subi de transformations métamorphiques ultérieures : elles proviennent d'objets qui n'ont pas subi de différenciation notable, en général en raison d'une masse initiale trop faible lors de l'accrétion originelle. Ce sont la plupart du temps des agrégats d'éléments qui n'ont pas subi de fusion depuis leur regroupement à l'aube de l'existence du Système Solairehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/558
Météorite pierreuseAEROTerme générique pour désigner l'ensemble des météorites constituées principalement de minéraux silicatés, avec cependant parfois de petites quantités d'alliages métalliques. En langage moderne, il regroupe les chondrites et les achondrireshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/557
MiaskiteMIASVariété de monzosyénite foïdique caractérisée par la présence d'oligiclasehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/153
MicaschisteMICAVariété de schiste avec des micas comme composant principal, du quartz, et moins de 20% de feldspathshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/428
MicrobialiteMBIAhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/820
MicrobrècheMICBbrèche à élément de taille comprise entre 2 et 4 mmhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/732
MicroconglomératMICGconglomérat à élément de taille comprise entre 2 et 4 mmhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/733
MigmatiteMIGMRoche métamorphique silicaté composite, hétérogène à de l’échelle méso à megascopique. La migmatique est typiquement constituée de parties sombre et claires. Les parties sombres (mélanosome ou paléosomes) montrent des caractéristiques de roche métamorphique alors que les parties claires (leucosomes ou néosomes) sont d’apparence ignée.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/474
MonzodioriteMZDIRoche ignée cristalline phanéritique constituée de plagioclase sodique (An0 à An50), de feldspath alcalin, de hornblende et de biotite, avec ou sans pyroxène, et moins de 5% de quartz. Comprend les roches correspondant au champ 9 (monzodiorite; 0https://data.geoscience.fr/ncl/litho/115
Monzodiorite quartzifèreMZDQRoche monzodioritique qui contient entre 5 et 20% de quartz pour l'ensemble des minéraux felsiques. Occupe le champ 9* dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/116
MonzogabbroMZGBRoche ignée cristalline phanéritique constituée principalement de plagioclases (65 à 90% des miméraux felsiques), de moins de 5% de quartz, et pas de feldspathoïdes. Occupe le champ 9 dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/139
Monzogabbro foïdiqueMGFORoche ignée cristalline phanéritique constituée de feldspathoïdes (entre 10 et 60% des minéraux felsiques), de plagioclase (entre 50 et 90% des feldspaths), et de feldspath alcalin (entre 10 et 50% des feldspaths). Comprend les roches correspondant au champ 13 du diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/961
Monzogabbro quartzifèreMZGQRoche monzogabbroïque qui contient entre 5 et 20% de quartz pour l'ensemble des minéraux felsiques. Occupe le champ 9* dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/117
MonzograniteMZGRGranite caractérisé par une proportion de plagioclase, par rapport à l'ensemble des feldspaths, comprise entre 35 et 65%. Correspond au champ 3b dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/98
MonzoniteMONZRoche ignée cristalline phanéritique caractérisé par une proportion de plagioclase, par rapport à l'ensemble des feldspaths, comprise entre 35 et 65%, par moins de 5% de quartz, et sans feldspathoïde. Correspond au champ 8 (monzonite; 0https://data.geoscience.fr/ncl/litho/118
Monzonite quartzifèreMZQFRoche monzonitique qui contient entre 5 et 20% de quartz pour l'ensemble des minéraux felsiques. Occupe le champ 8* dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/119
Monzosyénite foïdiquePLGFRoche ignée cristalline phanéritique constituée de 10 à 60% de feldpathoïdes pour l'ensemble des minéraux felsiques, et de 50 à 90% de feldspath alcalin pour l'ensemble des feldspaths, et. Occupe le champ 12 dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/145
MugéariteMUGETrachyandésite basaltique sodique pour laquelle l'analyse chimique montre que Na2O-2?K2O. Occupe le champ S2 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/237
MyloniteMYLORoche de faille, cohésive et caractérisée par une schistosité très bien développée résultant d’une réduction de taille de grain d’origine tectonique dans une zone de cisaillement ductile. Elle contient souvent des porphyroblastes ou des fragment s de roches ronds et de même composition que les minéraux de la matrice.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/506
NatrocarbonatiteCRBNCarbonatite où les principaux carbonates présents sont les carbonates de sodium, de potassium et de calcium (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/396
NéphéliniteNEPHRoche volcanique dont le feldspathoïde principal exprimé est la néphéline. Occupe le champ 15c du diagramme QAPF et F du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/261
NoriteNORIRoche gabbroïque constituée de plagioclase et d'orthopyroxènehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/133
OphicalciteOPHCVariété d’ophicarbonate dans laquelle la calcite est le minéral prédominant.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/419
OrthogneissOGNEGneiss dont la minéralogie et la texture indiquent qu’il dérive d’une roche ignée, la plupart du temps ayant une composition homogène.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/451
OrthopyroxénoliteOPYRPyroxénite constituée à plus de 90% d'orthopyroxène.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/187
OuganditeOUGAVariété de leucitite à olivine et pyroxène (Le Maitre et al., 2005). Anciennement associée aux katungites et mafurites dans la série dite "Kamafugitique". Occupe le champ 15c du diagramme QAPF et le champ F du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/273
ParagneissPGNEGneiss dont la minéralogie et la texture indiquent qu’il dérive d’une roche sédimentaire. Roche relativement variable de l’échelle décamétrique à métrique comparé à un orhtogneiss.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/431
PéridotitePERIRoche ultramafique constituée à plus de 40 % d'olivine, avec du pyroxène et/ou de l'amphibole (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/192
PhonolitePHONRoche volcanique au son clair typique contenant de 10 à 60% de feldspathoïdes et dont > 90% des feldspaths sont alcalins. La composition chimique est SiO2 > 50% et (Na2O+K2O) > 11,7 %. Occupe les champs 11 du diagramme QAPF et Ph du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/247
Phonolite téphritiqueTEFORoche volcanique sous-saturée en silice contenant de 10 à 60% de feldspathoïdes et dont 50 à 90% des feldspaths sont alcalins. La composition chimique est 49% < SiO2 < 58% et 9,3% < (Na2O+K2O) < 14%. Occupe les champs 12 du diagramme QAPF et U3 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/248
PhosphoritePHOShttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/837
PhtanitePHTAhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/830
PhyllonitePHYOMylonite riche en phyllosilicates et qui a l’éclat lustrés brillant d’une phyllitehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/510
PicritePICRRoche volcanique ultrabasique riche en Mg (composition chimique : 30% < SiO2 < 52%, MgO > 12%, Na2O+K2O < 3 %). Occupe les champs F, Pc et B du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/267
PicrobasaltePICBRoche volcanique ultrabasique (composition chimique : 41% < SiO2 < 45%, Na2O+K2O < 3 %). Occupe le champs Pc du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/268
PlagiogranitePLGGRoche ignée cristalline phanéritique leucocrate constituée de quartz (entre 20 et 60% des minéraux felsiques), d'une très large proportion de plagioclase (plus de 90% des feldspath). C'est une variété de tonalite dans laquelle le plagioclase est principalement de l'oligoclase. Occupe le champ 5 dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005). Synonime de trondhjémite.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/120
PolyhalitePHALhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/870
PotassePOTAhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/865
PoudinguePDNGroche composée majoritairement d'éléments anguleux supérieurs à 2 mm, liés entre eux par une matrice plus fine ou un cimenthttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/729
ProtocataclasitePCATRoche déformé de manière cassante, sans foliation avec une cohésion primaire (protolithe indiférencié) comprenant plus de 50% de fragments dans une matrice fine. La réduction de taille de grains résulte de la fragmentation mécanique et de la recristallisation de la matrice. Les phorphyroclastes sont mono-minéralshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/503
ProtomylonitePMYLRoche déformée de manière ductile, intensément foliée et dont le protolithe est quelconque, contenant plus de 50% de porphyroclastes (de forme elliptique) dans une matrice plus fine et recristallisée de manière dynamique.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/507
PseudotachylitePTCHMatériel ultra fin d’aspect vitreux, sombre, habituellement noir se trouvant le long de plans, en injections ou en matrice d’un pseudo-conglomérat ou d’une brèche et remplissant des fractures en dilatation dans la roche hôte. Les pseudotachylites sont formées par fusion partielle en réponse à une rupture cassante liée à une activité sismique générant la libération d’une importante chaleur frictionnelle.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/505
PyroxénitePYRXRoche ultramafique composée presque entièrement d’un ou plusieurs pyroxènes et parfois de biotite, hornblende ou olivine.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/524
PyroxénolitePYRLRoche ultramafique composée à plus de 90% de pyroxènes (orthopyroxène et/ou clinpyroxène) et occasionellement de biotite, de hornblende ou d'olivine (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/183
QuartziteQTZIRoche métamorphique à texture granoblastique qui est compose presque uniquement de quartz et correspondant à un grès ou un chert recristallisé, soit par un métamorphisme régional ou un thermométamorphisme.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/411
QuartzoliteQZOLRoche ignée cristalline phanéritique constituée à plus de 90% par du quartz. Occupe le champ 1a dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/86
RadiolariteRADIhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/827
RhyoliteRHYORoche volcanique acide contenant >20% de quartz et dont >65% des feldspaths sont alcalins (composition chimique SiO2 > 69%). Comprend les roches des champs 2 et 3 du diagramme QAPF et du champ R du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/209
Roche autoclastiqueACLARoche ou dépôt formé par refroidissement, fragmentation et dépôt sub-synchrone de matériel issu d'une coulée de lave ou d'un dôme sub-aérien, et sous l'influence directe de l'écoulement de la coulée ou du dôme (White et Houghton, 2006)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/307
Roche biochimiqueBICHhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/783
Roche biodétritiqueBIODhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/753
Roche carbonatéeCARBhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/784
Roche chimiqueRCHIhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/863
Roche d'altérationRESIS'applique à des roches, ou à des formations, dont les matériaux restés sur place procèdent de l'altération de roches préexistanteshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/609
Roche d'altération par concentrationENCREncroûtements formés par précipitation chimique d'éléments dissous au sein d'un sol ou d'une formation alluviale ou colluvialehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/680
Roche d'altération par lessivageALTES'applique à des roches, ou à des formations, dont les matériaux restés sur place procèdent de l'altération par lessivage (altération soustractive) de roches préexistanteshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/666
Roche détritiqueDETRRoche sédimentaire composée pour 50 % au moins de débris, qu'ils soient terrigènes ou biogèneshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/701
Roche du métamorphisme de contactTHRMRoche qui provident d’un métamorphisme (thermique) dont l’extension est locale et qui affecte les roches encaissantes autour de corps magmatiques dans des environnements variables (volcaniques à manteau supérieur) à la fois dans des contextes continentaux et océaniques.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/486
Roche dynamométamorphiqueDYNARoche dans laquelle l’origine du métamorphisme résulte de mouvements orogéniques ou de changements de contraintes différentielles permettant la formation de nouvelles roches. Les changements structurels et minéralogiques sont en général marqués.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/495
Roche hyaloclastiqueRHYARoche ou dépôt formé dans un contexte sub-aquatique, par refroidissement, fragmentation (au contact de l'eau) et dépôt sub-synchrone de matériel sous l'influence directe de la mise en place de la lave (White et Houghton, 2006)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/309
Roche hydrothermaleHYDRhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/885
Roche magmatiqueMAGMRoche résultant de la cristallisation d'un magmahttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/82
Roche métamorphiqueMETARoche dérivée d’une roche pré existante par des changements minéralogiques, chimiques et structurels, qui se sont déroulé pour l’essentiel à l’état solide en réponse à des changements de température, de pression, de déformation et/ou d’environnement chimique (quelque soit la combinaison) généralement en profondeur.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/401
Roche métasédimentaireMSEDRoche métamorphique dont le protolithe est d’origine sédimentairehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/404
Roche métasomatiqueSOMARoche métamorphique dont la composition a changé de manière importante par lessivage de ces constituants d’origine. Le métasomatisme est un processus qui se déroule en système ouvert, et dans lequel la composition d’origine est changée par réaction avec un fluide externe.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/516
Roche météoritiqueMETEEnsemble des fragments rocheux, métalliques ou mixtes, d'origine extraterrestre et parvenant sur notre planète, où on les trouve à la surface (pour les plus récemment arrivées) ou inclus dans les formations géologiques.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/556
Roche organiqueORGAhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/838
Roche organique marineORGMhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/850
Roche organique terrestreORGThttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/839
Roche pépéritiqueRPEPRoche formée par fragmentation et dépôt in situ d'un magma/lave qui s'intrude en sub-surface dans un matériel clastique non consolidé (sédiments) et généralement humide (White et Houghton, 2006)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/311
Roche phosphatéeRPHOhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/835
Roche plutoniquePLUTRoche ignée cristalline phanéritique ayant cristallisée lentement à partir d'un magmahttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/83
Roche pyroclastique consolidéePYRCAccumulation primaire de pyroclastes volcaniques indurés, de toutes tailles, sans préjuger du ou des phénomènes volcaniques à l'origine de la roche (Le maitre et al., 2005; White et Houghton, 2006)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/297
Roche pyroclastique meublePYRMAccumulation primaire de pyroclastes volcaniques non indurés, de toutes tailles, sans préjuger du ou des phénomènes volcaniques à l'origine du dépôt (Le maitre et al., 2005; White et Houghton, 2006)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/289
Roche sédimentaireSEDIRoche ou dépôt résultant de l'accumulation d'éléments (fragments minéraux, débris coquilliers, etc.) et/ou de précipitations à partir de solutionshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/700
Roche siliceuseRSILhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/825
Roche silicoclastiqueTERIRoche sédimentaire détritique formée de particules issues de l'érosion de roches affleuranteshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/702
Roche ultramafiquePULTRoche ignée composée de plus de 90% de minéraux mafiques.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/172
Roche volcaniqueRVOLRoche ignée aphanitique, à grain fin et contenant souvent du verre, témoin de sa cristallisation relativement rapide à partir d'un magma (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/197
Roche volcanique acideVOSURoche volcanique dont la teneur en silice (SiO2) est > 63 % (poids). Comprend les roches des champs O3, R, T (en partie) et Ph (en partie) du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/207
Roche volcanique basiqueVOSBRoche volcanique dont la teneur en silice (SiO2) est comprise entre 45 et 52 % (poids). Comprend les roches des champs B, S1, U1 (en partie), U2, U3 (en partie) et S1 (en partie) du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/235
Roche volcanique intermédiaireVOSIRoche volcanique dont la teneur en silice (SiO2) est comprise entre 52 et 63 % (poids). Comprend les roches des champs O1, O2, S2 (en partie), S3, U3 (en partie), T (en partie) et Ph (en partie) du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/225
Roche volcanique laviqueRLAVRoche volcanique extrusive mise en place sans épisode de fragmentation, et formant ainsi une masse continue lors du refroidissement (coulée, dôme, protrusion, etc)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/198
Roche volcanique ultrabasique et exotiqueVULTRoche volcanique ayant une teneur en silice (SiO2) < 45 % (poids). Comprend les roches correspondant aux champs 15 (Foïdites au sens large) du diagramme QAPF et aux champs F, Pc et U1 (en partie) du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005). Outre la silice, la classification chimique de ces roches se fait en fonction de leurs teneurs respectives en MgO, Alcalins et TiO2.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/263
RodingiteRODIRoche métamorphique ou métasomatique (protolithe et taille de grain indifférente) présentant une altération chimique ou minéralogique importante, typiquement associé à des serpentines. Minéraux calciques communs, dont le pyroxène calcique, le grossulaire, l’hydrogrossulaire.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/526
SableSABLDépôt détritique meuble dont les grains sont compris entre 63 µm et 2 mmhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/717
SapropèleSAPRhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/852
SapropéliteSPRPhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/854
SchisteSCHIRoche métamorphique développant une schistosité (bien développées ou telle que la roche se débite en late dont l’épaisseur est inférieure à 1 cm ; une schistosité minérale et / ou un litage est une caractéristique commune). Le schiste se distingue du gneiss par sa composition comportant moins de 20% de feldspaths (et plus de 50% de micas).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/423
Schiste bleuSCHBhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/930
Schiste tachetéSCHTRoche argileuse dont l’apparence tacheté résulte de la croissance naissante de porphyroblastes en réponse à un métamorphisme de contact de faible ou moyenne intensité.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/489
Schiste vertSCHVhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/934
SédimentSEDTRoche sédimentaire non cimentée (meuble)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/894
SerpentiniteSERPRoche métamorphique contenant plus de 75% de minéraux du groupe des serpentines.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/543
ShoshoniteSHOSTrachyandésite basaltique potassique pour laquelle l'analyse chimique montre que Na2O-2?K2O. Occupe le champ S2 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/233
SidérolitheLSIDNom de groupe désignant l'ensemble des météorites constituées à la fois de silicates (bronzite, olivine, et parfois un peu d'anorthite) et d'alliages métalliques, en général en proportions à peu près équivalentes. Certains auteurs font de ces proportions similaires une condition d'appellation, réservant le terme générique de « lithosidérites » aux variétés plus pierreuses que métalliques, mais il n'existe pas de consensus sur ce point. 'Lithosidérite' tend à supplanter 'sidérolite'.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/604
SilcrèteSILCroche siliceuse issue de la précipitation de silice au sein du sol ou des formations superficielleshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/687
SilexSIEXhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/833
SilexiteSILXhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/834
SilicocarbonatiteCRBSCarbonatite contenant plus de 20% de silicehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/967
SiltSILTDépôt détritique meuble dont les grains sont compris entre 4 µm et 63 µmhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/719
SiltiteSLTThttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/750
SkarnSKARRoche métasomatique formée au contact entre une roche silicaté (ou un liqude magmatique) et une roche carbonatée. Elle est composé en général de silicates de Ca, Fe, Mg ou Mn qui contienent peu ou pas d'eau.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/520
SpiliteSPILAltération d’une roche basique à intermédiaire, volcanique à sub-volcanique dans laquelle le feldspath est partiellement ou complétement composé d’albite et est typiquement accompagné de chlorite, de calcite, de quartz, d’épidote et de préhnite. La préservation d’attributs éruptifs est une des caractéristiques des spilites.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/538
SpongoliteSPONhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/831
StromatoliteSTROhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/821
SyéniteSYENRoche ignée cristalline phanéritique composée principalement de feldspath alcalin (entre 65 à 90% des feldspaths sont des feldspaths alcalins), et de plagioclase (entre 10 à 35% des feldspaths sont des plagioclases), associés à de la biotite, de l'amphibole et du pyroxène. Le quartz représente entre 0 et 5% de minéraux felsiques. Occupe le champ 7 dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/121
Syénite alcalineSYALRoche ignée cristalline phanéritique composée de moins de 5% de quartz, de plus de 95% de feldspath alcalin pour l'ensemble des feldpsaths, et sans feldspathoïdes. Occupe le champ 6 dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/124
Syénite alcaline quartzifèreSYAQRoche syénitique alcaline qui contient entre 5 et 20% de quartz pour l'ensemble des minéraux felsiques.Occupe le champ 6* dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/125
Syénite foïdiqueFOYARoche ignée cristalline phanéritique constituée de 10 à 60% de feldpathoïdes pour l'ensemble des minéraux felsiques, et de plus de 90% de feldspath alcalin pour l'ensemble des feldspaths. Occupe le champ 11 dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/144
Syénite quartzifèreSYQZRoche syénitique qui contient entre 5 et 20% de quartz pour l'ensemble des minéraux felsiques. Occupe le champ 7* dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/126
SyénitoïdeSYEIRoche ignée cristalline phanéritique constituée de feldspath alcalin (entre 35 et 100% des feldspaths), de plagioclase (entre 0 et 35% des feldspaths), avec du quartz (entre 0 et 20% des minéraux felsiques), ou des feldspathoides (entre 0 et 10% des minéraux felsiques), et avec de la biotite et/ou de l'amphibole. Comprend les roches correspondant aux champs 6*, 6, 6', 7*, 7, 7', 8*, 8 et 8' du diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/956
Syénitoïde foïdiqueSYIFRoche ignée cristalline phanéritique constituée de feldspathoïdes (entre 10 et 60% des minéraux felsiques), de feldspath alcalin (entre 50 et 100% des feldspaths), de plagioclase (entre 0 et 50% des feldspaths), et avec de la biotite et/ou de l'amphibole. Comprend les roches correspondant aux champs 11 et 12 du diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/958
SyénograniteSYGRGranite caractérisé par une proportion de plagioclase, par rapport à l'ensemble des feldspaths, comprise entre 10 et 35%. Correspond au champ 3a dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/100
SylviniteSYLNhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/868
SylviteSYLThttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/867
TéphriteTEFRRoche volcanique sous-saturée contenant de 10 à 60% de feldspathoïdes, < 10% d'olivines, et dont > 90% des feldspaths sont des plagioclases. La composition chimique est 41% < SiO2 < 49% et 3% < (Na2O+K2O) < 9,4%. Occupe les champs 14 du diagramme QAPF et U1 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/251
Téphrite phonolitiquePHTERoche volcanique sous-saturée en silice contenant de 10 à 60% de feldspathoïdes, < 10% d'olivines et dont 50 à 90% des feldspaths sont des plagioclases. La composition chimique est 45% < SiO2 < 53% et 7,3% < (Na2O+K2O) < 11,5%. Occupe les champs 13 du diagramme QAPF et U2 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/250
TeschéniteTESCGabbro à analcimehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/161
ThéraliteTHERGabbro à néphélinehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/158
ThromboliteTHROhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/822
TillTILLDiamicton d'origine glaciairehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/712
TilliteTILTDiamictite d'origine glaciairehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/735
TonaliteTONARoche ignée cristalline phanéritique constituée de quartz (entre 20 et 60% des minéraux felsiques), d'une très large proportion de plagioclase (plus de 90% des feldspath), associés à de la biotite et de l'amphibole. Occupe le champ 5 dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/103
TourbeTOURhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/841
TourmaliniteTRMLRoche métasomatique contenant plus de 15% de tourmaline, pouvant être associée à des gîtes à étain-tungstène.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/965
TrachyandésiteTRANRoche volcanique saturée en silice, située entre le trachybasalte et la trachyte, et principalement définie sur la base de sa composition chimique : 53% < SiO2 < 63% et 5,9% < (Na2O+K2O) < 11,7%. Occupe le champ S3 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/229
Trachyandésite basaltiqueTRABRoche volcanique saturée en silice, située entre le trachybasalte et la trachyte, et principalement définie sur la base de sa composition chimique : 49% < SiO2 < 57% et 5% < Na2O+K2O < 9,3%. Occupe le champ S2 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/236
TrachybasalteTRBARoche volcanique saturée en silice, située entre le basalte et la trachyandésite basaltique, et principalement définie sur la base de sa composition chimique : 45% < SiO2 < 52% et 5% < Na2O+K2O < 7,3%. Occupe le champ S1 du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/255
TrachydaciteTRDARoche volcanique acide contenant >20% de quartz (composition chimique Na2O+K2O>7%, 57,8% < SiO2 < 69%). Occupe le champ T du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/223
TrachyteTRACRoche volcanique acide contenant <20% de quartz, <10% de feldspathoïdes, et dont >65% des feldspaths sont alcalins (composition chimique Na2O+K2O>7%, 57,8% < SiO2 < 69%). Comprend les roches des champs 6, 7 et 8 du diagramme QAPF et du champ T du diagramme TAS (Le Maitre et al., 2005)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/218
TravertinTRAVhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/883
TroctoliteTROCroche gabbroïque constituée de plagioclase et d'olivinehttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/135
TrondhjémiteTRDJRoche ignée cristalline phanéritique leucocrate constituée de quartz (entre 20 et 60% des minéraux felsiques), d'une très large proportion de plagioclase (plus de 90% des feldspath). C'est une variété de tonalite dans laquelle le plagioclase est principalement de l'oligoclase. Occupe le champ 5 dans le diagramme QAPF (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/102
Tuf (calcaire)TUFChttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/884
UltracataclasiteUCATRoche déformé de manière cassante, sans foliation avec une cohésion primaire (protolithe indéfinissable) comprenant moins de 10% de fragments dans une matrice fine. La réduction de taille de grains résulte de la fragmentation mécanique et de la recristallisation de la matrice. Les phorphyroclastes sont mono-minéralshttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/504
UltramyloniteUMYLRoche déformée de manière ductile, intensément foliée et dont le protolithe est quelconque, contenant moins de 10% de porphyroclastes (d’allure elliptique et avec des queues de cristallisation montrant le sens de cisaillement) dans une matrice fine recristallisée de manière dynamique.https://data.geoscience.fr/ncl/litho/508
VaseVASESédiment fin (sablonneux, silto-argileux) gorgé d'eau, à composante colloïdale biogénique importante, hydroxydes et sulfures de ferhttps://data.geoscience.fr/ncl/litho/722
VolcanoclastiteVCLARoche ou dépôt primaire constitué majoritairement (>75%) de pyroclastes volcaniques de toutes tailles, sans préjuger du ou des phénomènes volcaniques à l'origine du dépôt ou de la roche (Le maitre et al., 2005; White et Houghton, 2006).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/288
WebstériteWEBSRoche ultramafique composée à plus de 60% de pyroxènes (orthopyroxène et/ou clinpyroxène) (Le Maitre et al., 2005).https://data.geoscience.fr/ncl/litho/184
WehrliteWEHRRoche ultramafique composée d'olivine (entre 40 et 90%), de clinopyroxène (de 5 à 60%) et d'orthpyroxène (moins de 5%) (Streckeisen, 1973)https://data.geoscience.fr/ncl/litho/194

Téléchargements